Concilier vie pro / vie perso.

Il y a 5 ans je créais mon emploi. J’essayais de travailler et de gagner de quoi vivre. En réalité, je travaillais beaucoup et gagnait peu. Je n’avais pas de projet d’entreprise.
Non j’avais pour seule prétention celle de travailler pour moi. Et rapidement j’ai entendu parler de conciliation vie pro/vie perso.

Alors, comment tu fais toi pour y arriver ?

Est-ce que tu crois que c’est une question que l’on pose à ces messieurs ? Est-ce qu’on leur demande si ils y arrivent, comment ils font ? Et bien non ! Mais toi, la femme entrepreneure, oui ! Tu dois savoir répondre, tous les réseaux féminins programment au moins une fois par an une intervention/un atelier sur le sujet.

Mais pourquoi,
BORDEL ???!!!!
(Oui, je crie)

Par ce que moi perso je ne concilie rien du tout. Non franchement.

Que ce soit quand le gouvernement décide de (re)passer à la semaine de 4 jours et que moi je (re)change d’emploi du temps, quand l’école t’appelle pour que tu viennes chercher ton pirate qui a mal à la tête et que tu laisses tout en plan, quand les institutions avec lesquelles tu travailles te collent des réunions à 17h et que tu ne pourras pas faire les devoir/les emmener au sport/ranger ta maison ou simplement te poser dans ton canapé.
Non franchement. N’oublie pas que tu ne concilies rien du tout.

Tu choisis.

La vie est une série de choix que tu fais, de directions que tu prends. Alors savoir si c’est bien ou pas… tu ne sauras pas. Mais au moins tu auras essayé. Et rappelle toi bien que tu ne concilies rien.
D’ailleurs, ça veut dire quoi concilier ?
Selon Le Larousse, c’est rendre des choses compatibles, harmoniser.

Oui, c’est donc bien ça. Je n’harmonise rien quand j’essaye de tout faire. Car à vouloir tout faire on ne fait rien de bien. Donc vaut mieux en avoir moins à faire et bien le faire.
On adapte notre emploi du temps, on choisit d’être à un endroit plutôt qu’à un autre. Bref, fallait que je vous dise que je ne peux plus entendre cette phrase, concilier vie pro/vie perso.

Je suis moi, seule et unique et je vis. Et je ne peux pas en faire plus que ce que mon énergie me procure dans un temps donné.

Je rebondis, pour finir ce billet, sur la phrase que nous a proposé Yves Chaloin lors de la projection de ses photos de voyages à vélo :

Ça veut dire quoi,
ne pas avoir le temps ?

J’ai eu envie de répondre que le manque de temps était un manque de choix.

Si je suis là où je veux être alors je ne vais pas avoir besoin de choisir, ni manquer de temps pour tout faire, car je serai là. Maintenant. Bien.

 

Merci pour vos partages 🙂
0